In these words #1 (Edition Limitée) / GUILT | PLEASURE

In-These-Words-Tome-1-Taifu-CoverIn these words #1
(Edition Limitée)
De GUILT | PLEASURE

Edition Taifu
Série en cours…

Katsuya Asano, un profiler formé aux Etats-Unis, est amené à travailler pour la police de Tokyo afin de fournir le profil d’un tueur en série qui sévit depuis plusieurs années.
Grâce à son aide, l’opération est une réussite et Shinohara Keiji est enfin arrêté.
Obnubilé par la personne qui est à l’origine de son arrestation, ce dernier accepte de faire des aveux complets, mais à la condition que Katsuya soit celui qui les recueille.
À peine le jeune profiler vient-il d’accepter qu’il est tourmenté nuit après nuit par le même cauchemar : un homme dont il ne voit pas le visage le retient prisonnier et le torture tout en lui murmurant à l’oreille qu’il l’aime.
La frontière entre rêve et réalité s’effondre alors brutalement pour lui…

~ Mon avis ~

Un de mes Coup de coeur 2014 des Editions TAIFU! 

J’ai été agréablement surprise d’apprendre sa sortie et encore plus quand j’ai su une édition limitée sortirait pour le tome 1. Mais mon bonheur fut de courte durée car cette édition limitée est exclusive pour Japan Expo à Paris en Juillet. La peine dans l’âme, j’allais chercher après une âme charitable pour me le prendre là-bas car je ne savais pas m’y rendre cette année à cette convention. C’est alors que Taifu nous apprend que l’édition sera accessible sur le site de vente Point-manga.com et je me suis empressée d’aller le pré-commander pour le recevoir dès sa sortie à la maison.

Maintenant passons à mon avis sur l’objet. Il est absolument magnifique!!!!! Un format plus grand qu’un manga normal des éditions Taifu, une couverture cartonnée, un ruban incorporé qui sert de marque-page (je suppose que ce fil à un nom mais je ne serais pas vous le dire), le papier est bizarre mais d’une belle qualité et à la fin nous pouvons trouver deux belles illustrations qui sont comme des minis posters. Franchement il n’y a rien à dire comme défaut sur cette édition. Je me demande juste si les autres tomes de la série auront droit à cette version qui est si mes souvenirs sont bons, elle, n’est pas censuré comparé au tome normal qui sortira pendant le mois de novembre.

Question de l’histoire et du dessin, j’étais simplement subjuguée. J’ai trouvé une histoire très peu commune dans le monde du yaoi et d’un niveau psychologique élevée. Les dessins sont magnifiques et tellement réalistes qu’on ne peut que tomber sous le charme. On ne peut tomber sous le charme aussi de l’histoire qui est assez inhabituelle surtout pour les thèmes abordées et la façon dont cela a été fait. Les premières pages sont comme pour un roman, des lignes de mots. Cela m’a un peu perturbé car je ne m’y attendais pas. Cela ne gâche rien, cela nous donne mettre une vive curiosité à savoir quand les dessins font apparaître. C’est là que nous retrouvons le docteur Asano qui est sur une enquête qui lui fait faire des cauchemars que nous retrouverons tout le long du tome et qui nous feront soupçonner une vérité assez saisissante. A cause de son enquête, Asano doit partir dans un coin paumé pour rencontré un tueur en série qui ne veut qu’adresse la parole à lui. Cela m’a fortement intriguée surtout le comportement de Asano en rentrant dans la maison qui leur ait attribué. Et puis la rencontre tant attendue de Asano et le tueur,  Shinohara Keiji. C’est dur d’écrire mon avis sur ce tome car j’aimerais tant dire des choses mais je ne peux pas sans dévoiler toute  l’histoire mais je peux dire que les rencontres entre ces deux là ne m’ont pas fait lâché le tome qui j’avais dans mes mains, j’étais comme coupée du monde tellement que je suis rentrée dans l’histoire, que je cherchais à en savoir plus sur le comportement de Keiji, d’Asano et de ces cauchemars. Pour ceux-ci je pense que tout le monde s’attendait à l’explication de ces rêves qu’on apprend à la fin. Et quelle fin!! A cause d’un seul petit événement, tout s’accélère et une fois le tome fini, je suis restée sur ma faim. Je ne voulais avoir qu’une chose! Le tome 2 car c’est horrible la façon de cela se termine et puis toutes les questions que je me pose sur la relation entre Keiji et Asano. La haine? L’amour?

 

Mes avis sur les autres tomes:

In-These-Words-Tome-1-Taifu-Cover

Publicités

À propos de legrenierdelyz

Passionnée de livres et de mangas ainsi que de la culture asiatique. Voir tous les articles par legrenierdelyz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :